Après de longues années d’activité, le moment où vous pensez à vendre votre entreprise arrive ?

Vous vous posez la question : quel est le moment idéal de le faire ?

A vrai dire, il est presque impossible d’avoir cette information. En revanche, vous pouvez chercher un bon moment pour vendre.

Bien évidemment, la réponse à cette question ne peut pas être si évidente puisqu’elle dépend de plusieurs facteurs :  les circonstances, la situation de votre entreprise et le marché actuel.

Toutefois, nous pouvons examiner un certain nombre de lignes directrices générales et des processus de réflexions que vous pouvez mener et adapter à votre situation afin de découvrir un bon moment pour vendre votre entreprise.

Ici, nous mettons à votre disposition un guide détaillé qui recense les considérations pratiques que vous pouvez appliquer à votre propre situation.

Tout d’abord, nous vérifierons certains critères qui vont nous permettre de confirmer ou pas que votre entreprise est prête à être vendue. Puis, nous nous intéresserons aux signaux liés à l’atmosphère de l’industrie et au marché, qui peuvent être décisifs, soit en vous encourageant, soit totalement le contraire en vous lançant un drapeau rouge.

Il est impératif que vous vous rendiez compte qu’il n’y a pas un seul et unique facteur qui vous indiquera qu’il est le bon moment pour vendre. Vous verrez qu’il y a plusieurs facteurs, qui dépendent l’un de l’autre, qui pourront indiquer un bon moment pour vendre.

Est-ce que votre entreprise est prête à être vendue ?

Lorsque votre entreprise est en phase de croissance avec une tendance à la hausse relativement importante sur les dernières années, là on peut dire que c’est un bon moment pour vendre. Il est important que vous ayez à l’esprit que ce qui détermine « une tendance de croissance importante » varie d’une industrie à une autre. Cependant, l’élément clé pour toutes les industries et pour tous les repreneurs intéressés par votre entreprise est la croissance.

Cependant, il est important que vous soyez capable d’expliquer de manière compréhensible à votre repreneur potentiel que votre entreprise est profitable. Cette étape vous permettra par la suite de défendre le prix que vous cherchez une fois que votre entreprise est sur le marché.

D’ailleurs, mis à part votre situation, il est toujours intéressant d’investir dans des services de marketing pour rendre votre entreprise encore plus remarquable et plus visible.

Une fois que vous aurez démontré que vous êtes en pleine phase de croissance et que votre entreprise est profitable, vous pouvez déterminer à quel prix vous pourrez vendre votre entreprise, pour voir si cela correspond à vos objectifs personnels.

Lorsque votre entreprise a connu une croissance importante, il est peut-être temps d’envisager de la vendre. La gestion d’une entreprise est risquée, et plus vous êtes gros, plus les risques que vous devez affronter sont importants. La valeur de votre entreprise n’est pas liquide tant que vous n’avez pas procédé à la vente de votre entreprise.

Pour réussir à bien justifier que votre entreprise est en phase de croissance, il faudra beaucoup de préparation. Cette préparation est extrêmement importante, mieux elle est faite, plus la croissance est justifiée et meilleure sera la valeur de votre entreprise. Le calcul de la valeur de votre entreprise, qui est basé sur de multiples efforts est souvent très différent du prix que le repreneur est prêt à payer.

La plupart du temps, les dirigeants des PME s’adressent à des cabinets de conseils en fusions & acquisitions ou des banquiers d’investissement, experts dans la valorisation de l’entreprise. Grâce à une évaluation compréhensible faite par des spécialistes, le prix auquel vous serez prêt à céder votre entreprise sera plus défendable lors des négociations avec les repreneurs potentiels.

Le marché actuel est-il favorable à la vente de votre entreprise ?

Certains facteurs du marché auront toujours une incidence sur les entreprises destinées à la vente. Cela peut vous être favorable ou défavorable.

En général, afin d’avoir une meilleure idée sur les forces du marché qui peuvent vous impacter, il faudra se poser ces deux questions clés :

– Combien d’entreprise dans votre secteur (similaires en termes de taille et d’activité) ont été vendues ou acquises récemment ?

– Y aurait-il des petites entreprises qui ont été rachetées ou acquises par des plus grandes ?

Il est toujours intéressant, pour plusieurs raisons, de passer en revue l’historique des cessions d’entreprises – similaires à la vôtre – au cours des dernières années.

Tout d’accord, cela peut vous aider à vous faire une idée de ce que votre entreprise vous rapportera. En effet, ça vous sera utile puisque ça peut vous révéler combien les repreneurs ont réellement payé pour des entreprises comparables. Il s’agit juste d’une idée générale. Certaines informations restent confidentielles, ce qui fait que vous manquerez certainement de plusieurs détails qui peuvent dans certains cas faire la différence qui sont souvent, d’ailleurs, à la fois le fondement et la structure d’une transaction.

Ensuite, ces tendances peuvent vous servir à identifier des informations précieuses. Par exemple, si vous exploitez une start-up, il sera intéressant de surveiller le nombre d’acquisitions dans votre secteur, car ça vous donne un indice que c’est peut-être le bon moment pour vendre votre entreprise. Dans le cas où, le nombre de transactions est élevé, il serait a priori intéressant de vendre à ce moment-là avant qu’une vague entrepreneuriale d’innovation émerge.

En général, il existe un certain nombre de facteurs du marché qui peuvent vous révéler un indice solide du bon moment pour vendre, qui sont les suivants :

–              Un volume important de ventes comparables à votre entreprise dans votre secteur

–              Une tendance à la hausse des acquisitions stratégiques

–              Des taux d’intérêt inférieurs à ceux des années précédentes

–              La possibilité d’obtenir un financement par emprunt

Cela peut vous sembler contre-intuitif de vendre quand les choses vont plutôt bien, mais c’est précisément le bon moment pour vendre. La plupart des repreneurs cherchent une entreprise en phase de croissance, voilà pourquoi vous aurez plus intérêt de vendre à ce moment-là de la vie de votre entreprise. De plus, la transaction pourra se faire plus rapidement.

Autre remarque importante : vous n’avez pas à être découragés à cause d’une économie en difficulté, comme pendant cette période de crise sanitaire et économique par exemple. Car cela s’applique en particulier aux entreprises qui cherchent des acquisitions stratégiques. Bien évidemment, lorsque l’économie est en plein essor, les acquéreurs disposeront des fonds supplémentaires pour investir dans des entreprises de manière plus risquée. Cependant, en des moments difficiles, leurs propres bénéfices peuvent être mis sous pression, ce qui peut les pousser à rechercher une croissance externe, et ce par le biais d’acquisitions.

Etes-vous prêt à vendre votre entreprise ?

La première chose à faire, à ce niveau, est de penser à la question relative à votre sécurité financière.

Avez-vous la sécurité financière nécessaire pour prendre cette décision ?

La réponse dépend de la situation et des priorités de chaque vendeur, et c’est la raison pour laquelle nous vous recommandons de passer en revue vos objectifs futurs et de bien cerner vos besoins financiers nécessaires, que ce soit pour vos besoins personnels ou pour ceux des autres membres de votre famille, afin de pouvoir les réaliser. Pour ce faire, même un exercice tout simple par écrit peut vous aider.

Par ailleurs, si ce type de préparation vous semble un peu complexe, le mieux à faire est de vous adresser à un conseiller financer, spécialiste dans le domaine, pour obtenir de l’aide.

Une fois que votre sécurité financière est assurée, il faut penser que vous risquez d’être un peu trop attaché à votre entreprise, que vous avez fait naître et grandir, peut-être même plus ce que vous le pensez étant donné que vous avez développé cette entreprise et vous avez investi une partie importante de votre vie dans son succès.

La grande question qui se pose à ce moment-là est la suivante avant de répondre à quel est le meilleur moment pour vendre votre entreprise ? : êtes-vous prêt à vous retirer de votre entreprise sans hésitation ?

Pour ceux qui ont choisi d’être entrepreneur à vie, il sera plutôt facile de répondre à cette question. Ils seront, sans aucun doute, prêts à relever le prochain défi, qu’ils ont probablement déjà en vue depuis quelques temps : une prochaine entreprise à créer, à développer et à vendre.

Pour d’autres, ce processus pourrait ne pas être aussi facile à gérer.

Si votre entreprise est ancienne, vous ne savez peut-être pas ce qu’il faut faire par suite. Il faudra peut-être procéder à une évaluation honnête et personnelle pour analyser ce qui vous motive le plus et comment vous pouvez continuer à satisfaire cette motivation par d’autres moyens.

En définitive, le fait de comprendre vos motivations peut vous éviter un obstacle majeur que certains propriétaires d’entreprises rencontrent : le burnout.

Faites attention s’il vous arrive de vous sentir épuisé lorsqu’il s’agit de la gestion de votre entreprise car les conséquences peuvent être lourdes. L’épuisement entraîne souvent un « besoin » anxieux et immédiat de vendre votre entreprise, ce qui – en fin de compte – produit une vente prématurée de votre entreprise à un prix inférieur à ce qu’elle vaut réellement.

Renseignez-vous sur les signes du burnout et ne laissez pas cela affecter la compensation correcte de tout ce que vous avez mis dans le développement de votre entreprise.

Réflexions : recherchez le bon moment, pas le moment idéal

En fin de compte, le moment idéal pour vendre n’existe pas. D’ailleurs, même s’il existait, vous ne sauriez jamais quel est le moment idéal avant qu’il soit déjà passé, ce qui le rend impossible à être repéré avant qu’il soit trop tard. Tout ce que vous pouvez identifier, ce sont les bons moments pour vendre. Il est important de noter que la plupart des propriétaires recherchent un signe général, avant tout autre, qui les incite à vendre. Nous ne vous recommandons pas cette approche.

Ce que vous devez identifier, c’est plutôt une harmonie des trois principaux facteurs dont nous avons parlé :

  • Votre entreprise est prête à être vendue
  • L’environnement de votre entreprise peut favoriser la réussite de la vente de votre entreprise
  • Vous êtes prêt à vendre votre entreprise

En fin de compte, rappelez-vous que la plupart des propriétaires d’entreprises ne finalisent pas la vente de leur entreprise par eux-mêmes. Ne nous pouvons pas être bon partout : vous êtes expert dans la création et l’exploitation d’une entreprise. Vous n’êtes pas un expert en matière de vente.

La vente d’une entreprise est souvent une tâche compliquée qui demande des compétences techniques et des années d’expérience. Il est donc très avantageux de faire appel à des experts. Ils vous aideront à optimiser la vente de votre entreprise, ce qui vous permettra de dormir paisiblement la nuit.