WEEN réalise une levée de fonds de 2M$ pour développer son thermostat temps-réelWeen annonce le bouclage de sa première levée de fonds d’un montant supérieur à 2 millions de dollars, venant ainsi soutenir le lancement dès cette année de son thermostat Temps-Réel.

La levée de fonds a été rendue possible grâce aux appuis des investisseurs du Crédit Agricole Alpes-Provence et de sa structure CAAP Création dédiée au financement des entreprises innovantes de son territoire, du fonds régional PACA Investissement, de la banque publique d’investissement BPI et des Business Angels issus de la plateforme de crowdfunding Smart Angels. De plus, Ween est accompagné depuis le début de cette levée par l’accélérateur marseillais P.Factory.

Primée au CES Innovation Awards 2016 dans la catégorie Smart House, et présente au CES de Las Vegas (6 au 9 janvier 2016), la start-up aixoise Ween, créée en 2014, a conçu le premier thermostat Temps-Réel capable de prendre en compte nos déplacements pour adapter automatiquement la température de nos intérieurs. Une innovation majeure qui a déjà convaincu de nombreux internautes avec la plus grosse campagne de financement réalisée pour un objet connecté sur KissKissBankBank fin 2014.

CEO et co-fondateur de Ween, Jean-Laurent Schaub commente: « cette levée de fonds va nous permettre de lancer notre thermostat temps réel sur le marché Français dès cette année. L’ambition de Ween est de faire découvrir au grand public l’avantage concurrentiel du temps-réel comparé aux solutions d’apprentissage et de programmation hebdomadaire. En effet l’énorme avantage de Ween est d’utiliser la position GSM des smartphones pour réagir automatiquement aux allées et venues des occupants, même en dehors de tout planning. C’est 2 fois plus d’absences traitées et aussi deux fois plus d’économies sans rien avoir à faire ».

Cette innovation technologique baptisée « Smart-Time » est protégée par un brevet au niveau International. Le thermostat temps réel Ween intègre aussi la détection de présence et l’apprentissage des horaires, pour permettre aux enfants, qui n’ont pas de smartphone, de ne pas avoir froid quand les parents ne sont pas là.