THIÉRACHE réalise une levée de fonds de 35M$

Therachon, spinoff du C3M (INSERM/UNS), réalise une levée de fonds de 35M$ pour lutter contre le nanisme

THERACHON réalise une levée de fonds de 35M$ pour lutter contre le nanismeTherachon, développeur de thérapies innovantes pour l’achondroplasie, forme la plus fréquente du nanisme génétique, réalisé une levée de fonds de 35 millions de dollars (31,2 millions d’euros).

Basée à Nice et Sophia Antipolis, Therachon est une société de biotechnologie spécialisée dans le développement de produits biologiques pour le traitement de l’achondroplasie, cause majeure de nanisme chez l’homme. Maladie génétique pour laquelle il n’y a pas de remède connu, l’achondroplasie est la forme la plus courante de nanisme affectant environ 1 enfant sur 15 000 naissances, et environ 200 000 patients dans le monde.. Elle est caractérisée par une petitesse disproportionnée des membres et d’autres difformités du squelette entraînant des comorbidités significatives telles qu’une compression de la moelle épinière et une espérance de vie réduite. Le traitement de Therachon vise à rétablir la croissance et les proportions normales des os chez les enfants atteints de cette maladie.

Therachon a été créée en mai 2014 sur les bases des travaux du Dr Elvire Gouze et de ses équipes au sein du centre de recherche Centre Mediterranéen de Médecine Moléculaire (C3M), une unité de recherche INSERM / UNS à Nice. Une première levée de fonds de 2 millions d’euros avait été réalisée en juillet 2014 auprès d’Inserm Transfert Initiative et de Versant Ventures.

Therachon a annoncé le 29 septembre la clôture d’une étape Série A de 35 millions USD. La société OrbiMed a mené le financement de Série A et a été rejointe par New Enterprise Associates (NEA), ainsi que les investisseurs existants Inserm Transfert Initiative (ITI) et Versant Ventures. Stephen Squinto, Ph.D., Venture Partner chez OrbiMed, et Sara Nayeem, M.D., Principal chez NEA, rejoignent le conseil d’administration. Les fonds seront utilisés pour faire avancer le programme phare de Therachon, une forme soluble du récepteur de type 3 du facteur de croissance fibroblastique humain, via une validation de principe clinique.

« Ce financement valide le travail que nous avons réalisé chez Inserm au cours des six dernières années », a déclaré Elvire Gouze, Ph.D., chercheur principal chez Inserm et à l’Université de Nice Sophia Antipolis et fondatrice et conseillère scientifique de Therachon. « Nous avons découvert une nouvelle thérapie protéique qui a rétabli la croissance normale du squelette et réduit les comorbidités dans des modèles animaux de la maladie. Si nous pouvons démontrer les mêmes effets chez l’homme, cela pourrait améliorer radicalement la vie des patients atteints d’achondroplasie. »

« Quand nous avons rencontré Elvire Gouze et découvert son approche innovante, nous avons été enthousiasmés à l’idée de travailler avec elle pour développer un traitement qui changera pour toujours la vie des enfants atteints d’achondroplasie « , a déclaré Tom Woiwode, Ph.D., Président du Conseil d’administration et Managing Partner chez Versant Ventures, qui a essaimé Therachon avec ITI en 2014. « Nous sommes ravis d’avoir formé un syndicat international exceptionnel pour soutenir la société à l’heure où nous faisons avancer le programme vers des essais cliniques. »

Stephen Squinto, Ph.D., partenaire de coentreprise chez OrbiMed, a ajouté : « Comme il n’existe actuellement aucun traitement pour l’achondroplasie, Therachon est idéalement placée pour répondre à un besoin significatif. Therachon est un excellent exemple du type d’investissements à fort impact que nous cherchons à soutenir chez OrbiMed. »